Capsules d'informations

Voici notre section de capsules informatives où vous trouverez quelques trucs et astuces ainsi que plusieurs explications concernant certains mythes sur l'entraînement et l'alimentation!



Fitness en mouvement désire répondre à vos questions que vous vous posez vis-à-vis l'entraînement, l'alimentation, les étirements, etc. Nous allons donc publier chaque question ainsi que la réponse de nos entraineurs sur notre page Facebook. N'hésitez pas à nous écrire en message privé !

Courbatures

Une croyance populaire voudrait que la qualité des entrainement soit mesurée par les courbatures ressenties après la séance. Est-ce que ce facteur est réellement un signe que l’entrainement à été un succès? Pas du tout. Lors d’un entrainement en musculation, nous faisons subir à notre corps de légers dommages musculaires, d’où l’origine de nos courbatures. C’est pourquoi il est faux de prétendre qu’elles sont directement reliées à l’efficacité de l’entrainement.

« Mais si les dommages musculaires sont plus grands, ça ne signifierait pas que j’ai eu un meilleur entrainement?» me demandez-vous. À cela je vous répondrais que non. En effet, si l’efficacité de la séance était mesurée ainsi, les entraineurs suggéraient uniquement des exercices qui maximisent les courbatures, et ce, indépendamment de l’objectif de la personne.

Toutefois, si l’on parle d’une prise de masse musculaire, cette croyance populaire prend légèrement plus de sens. En effet, les courbatures sont le résultat de microlésions causées par la séance d’entrainement. Donc, il est permis de croire en la corrélation entre la sévérité des microlésions et la stimulation de la croissance musculaire.

Cependant, ce n’est pas un facteur sur lequel on peut se fier aveuglément. Par exemple, si je décidais de faire une séance d’étirement de 60 minutes, je ressentirais probablement des courbatures attribuables à des dommages musculaires, même si ce type d’entrainement n’a que peu d’influence sur l’augmentation de la masse musculaire.

Bref la sévérité des courbatures suite à un entrainement en musculation ne fait pas foi de sa qualité ou de son efficacité. Toutefois, pour les personnes à la recherche d’hypertrophie, ces courbatures peuvent être un léger indice quant aux dommages musculaires qui contribueront à la croissance des muscles.

Je suis une femme, j'aimerais devenir plus ferme

"Je suis une femme, j'aimerais devenir plus ferme, mais je ne veux pas devenir trop musclé! Devrais-je faire de la musculation?"

Réponse: La femme moyenne n'a pas la quantité d'hormones anatomiques nécessaires pour un gain de masse musculaire important. Même avec un entrainement en musculation extrêmement intense, une femme ne peut pas développer une musculature exagérée( sauf dans le cas de certaines génétiques).

Il ne faut pas se fier à certaines images de femmes culturistes utilisant des hormones anabolisantes(stéroïdes, hormones de croissances, etc). Si vous regardez les femmes culturistes naturelles, vous verrez des physiques fermes et non-exagérés!

En fait, la musculation facilitera votre perte de graisse adipeuse, tonifiera votre corps, réduira le risque d'ostéoporose et augmentera votre estime de soi

J'aimerais perdre de la 'bedaine

"J'aimerais perdre de la 'bedaine' , devrais-je faire plus de redressement assis?"

Réponse: Il est faux de croire qu'en exécutant des redressement assis ou peu importe l'exercice qui fait travailler les abdominaux, que nous pouvons cibler la perte de gras car : le corps libère des acides gras pour produire de l'énergie indépendamment du muscle travaillé. Autrement dit ce N'EST PAS en faisant travailler les abdominaux qu'on peut réduire la quantité de gras stocké autour de la taille!

Alors, il faut simplement améliorer votre alimentation et s'entrainer plus fort en exécutant de plus gros mouvement pour bruler encore plus de calories!